BNXT League

Stella Artois Leuven Bears – Filou Ostende, au bonheur des dames

Samedi, le match entre Louvain et Ostende figure au programme. Les premiers font office de révélation cette saison, les seconds sont toujours invaincus. Les deux clubs ont au moins un point commun… sur le banc : ils sont coachés par l’ancien et l’actuel sélectionneur des Belgian Lions, et ceux-ci ont chacun un assistant… féminin. Jill Lorent pour Eddy Casteels, Gaëlle Bouzin pour Dario Gjergja.

Comment Jill Lorent, ancienne joueuse de Lummen, est-elle devenue l’assistante d’un monument comme Eddy Casteels ? « J’étais déjà active au club, et lorsque la place s’est libérée, Eddy a songé à moi », explique-t-elle. Depuis, elle s’est imposée dans le paysage louvaniste. « Certains me regardent peut-être d’un autre œil parce que je suis une femme, mais personnellement je ne fais pas de différences. » Des tâches spécifiques lui sont-elles confiées ? « Je m’occupe surtout du shooting, de la vidéo et des statistiques. »

Stella Artois Leuven Bears se trouve actuellement dans une spirale positive. L’équipe brabançonne peut-elle être la première à faire tomber Ostende cette saison ? « Je crois que chaque week-end, l’adversaire rêve d’être le premier à battre Ostende cette saison. Donc, nous aussi. Ce ne sera pas facile, mais on va essayer. »

Au fond, pourquoi cela marche-t-il aussi bien avec Louvain pour l’instant ? « La sauce a pris, il y a une bonne alchimie. Les joueurs se trouvent sur le terrain, forment un ensemble homogène ». On peut peut-être simplement regretter que, par rapport à la saison dernière, l’apport belge est moindre avec les départs de Seppe D’Espallier et de Jonas Delalieux ? « Oui, mais on a quand même un Thibault Vanderhaeghen qui commence à s’affirmer et qui est devenu important pour nous. Ou Wouter Willems, qui joue régulièrement. Certains jeunes de l’académie commencent aussi à avoir du temps de jeu. »

Des jeunes que Jill Lorent connaît bien, puisqu’elle coache l’équipe B qui évolue en troisième division. « L’objectif est évidemment d’assurer la transition vers l’équipe première. Certains noms se retrouvent déjà régulièrement sur la feuille de match en BNXT League, comme les frères Nunes ou Roel Bucumi, et d’autres s’entraînent régulièrement avec la D1 sans toujours être présents au match, comme Lucas Ven. »

Comme Jill Lorent, c’est parce qu’elle était déjà active dans le club, au sein de l’école des jeunes, que Gaëlle Bouzin a été promue assistante de Dario Gjergja. Compliqué d’être l’adjointe d’un coach au tempérament de feu ? « Non, pas du tout. Nous avons une excellente relation. Je suis très à l’écoute et avide d’apprendre. J’essaie de retirer le maximum des coaches de haut de niveau que je côtoie, et Dario en est un. Dans l’optique de devenir coach moi-même, plus tard ? Ce n’est pas encore à l’ordre du jour, mais sait-on jamais ce que l’avenir me réserve. »

Faut-il trouver sa place, en tant que femme, dans un univers très masculin ? « Il y a certaines différences dans l’approche, mais dans l’ensemble, cela se passe bien. »

Si elle a un nom et un prénom à consonnance francophone, Gaëlle Bouzin est une fille de la côte : elle a été joueuse et entraîneuse à Knokke-Heist, a travaillé dans le club de Blankenberge et habite à Ostende. « Mais j’ai une partie de ma famille en Wallonie. »

Comment se répartissent les rôles, avec Thierry Declercq qui est l’autre assistant ? « La vidéo est une partie de mes attributions. Mais je dispense aussi des entraînements individuels. La saison dernière, j’étais également assistante de l’équipe B, mais ce n’est plus le cas cette saison. Dans la vie, je suis aussi enseignante en informatique. »

Filou Ostende est toujours invaincu en championnat, avec 13 sur 13. Surprise ? « Ce que je peux dire, c’est qu’on a beaucoup travaillé pour en arriver là, et les résultats sont le fruit de ce travail. Mais c’est effectivement un très joli résultat, car nous avons, nous aussi, souffert du Covid et nous n’avons pas été épargnés par les blessures. »

par : Daniel Devos
photo: Belga Image

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Plus comme ceci

Nouvelles

il y a 3 heures

La Ligue nationale est entrée dans sa phase finale

Dans la partie néerlandaise de la BNXT League, le top 5 n’est pas encore établi. Heroes Den Bosch, Zorg en Zekerheid Leiden et Donar...

Nouvelles

il y a 18 heures

Pas d’affrontement contre Retin Obasohan pour Filou Ostende en Champions League

Filou Ostende connaît désormais ses trois adversaires au prochain tour de la Basketball Champions League : en plus des Espagnols de l’Unicaja Malaga et des...

Nouvelles

il y a 2 jours

Casey Benson sur la touche pour deux mois à Hubo Limburg United

Malgré la large victoire à Liège ce mercredi, tout n’était pas rose pour Hubo Limburg United. Casey Benson s’est blessé à la cheville à...

Inscrivez-vous à notre newsletter et restez à tout moment informé sur la BNXT League